AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minoru Ura


avatar

Messages : 27
Job/Gagne-Pain : Homme à tout faire/Fouilleur/Grand-frère.
Humeur : Taciturne



Who am I ?
Âge: 26 ans peut être...
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Mer 27 Oct - 5:31

Minoru avait été appelé pour réparer un frigo qui était tombé en panne. Après plusieurs demi-heures passées a trifouiller il avait réussi à la faire marcher , il s'était lavé puis il était parti joué avec des enfants.Après une intense partie de foot il était parti se promenait dans le dédale ,la-bas il avait rencontré un gamin qui avait des problèmes de tuyauterie dans sa chambre.Minoru avait donc passé le reste de sa matinée a joué le plombier. Il était retourné dans sa chambre pour manger , soudain il eu une démangeaison , il voulait du calme , il se préparât donc pour aller fouiller les ruines .Après une douche , il avait sorti un grand sac de voyage puis il se dirigeât vers une armoire en métal fermer par une dizaine de cadenas. Elle contenait toutes les armes blanches ou à feux que Minoru avait trouvé jusque la , il se disait qu'elles étaient surement mieux ici qu'entre les mains d'enfants.Il eu la flemme d'ouvrir tous les cadenas pour prendre un couteau ou un pistolet. Minoru enfilât son Kimono et cachât son poing américain à lame sous un pli.Il prit le sac puis sortit , en sortant il rencontrât une bande de gamins

-Onii-chan! Tu vas fouiller les ruines?

-Oui , je reviendrais dans une ou deux heures

-D'accord on viendra t'attendre!

Minoru sortit de Shibuya et se rendit a Akihabara ,l'endroit n'avait pas été beaucoup touché par la tempête , mais il y avait quand quelques immeubles et magasins qui tombé en ruines.Minoru avait un pincement au coeur chaque fois qu'il venait , il était un peu otaku dans l'âme et cet endroit était un peu un lieu sacré pour les gens comme lui.Il se mit a fouillé le quartier , il prit quelques mangas dans un magasin à la vitrine brisée. Un peu plus loin il entrât dans un magasin de musique, il passât quelques minutes à planer entre les rayons lorsqu'il tombât sur un groupe au nom étrange.

-R-Ram....mstein.... Rammstein , apparament c'est du métal.Je l'écouterais plus tard

Il fourrât le CD dans son sac puis continuât ses recherches.Quelques minutes plus tard il entendit un bruit , comme si quelqu'un marchait sur du verre. Il se retournât et vis un homme qui n'était visiblement pas dans son état normal , il souriait bêtement et tenait un pistolet.Minoru sortit lentement son poing américain , l'enfilât , puis il se jetât sur l'homme.
Un coup de feu retentit
3 heures plus tard
Minoru arrivât enfin à Shibuya , il vit un attroupement d'enfant courir vers lui.

-Onii-chan! Tu étais où? Pourquoi t'arrive que maintenant?

Il était essouffler et il se tenait le bras , on pouvait voir un filet de sang courir le long de son bras pour finir en petite flaque à ses pieds. En voyant cela plusieurs petites filles se mirent a hurlé.Des enfants partirent en courant disant qu'ils allaient chercher un médecin. Minoru s'assit sur un tas de gravats et essayât de calmer les enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Serizawa

Our Sweet Mother...
Our Sweet Mother...
avatar

Messages : 245
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Maman à plein temps et Herboriste
Humeur : Maussade



Who am I ?
Âge: 20ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Jeu 28 Oct - 22:01

Les Alcôves

Des mains suaves glissèrent sur le dos d'Eiko, avec lenteur elles jouaient sur sa peau nue. Avec délectation, des lèvres goutaient les siennes. Puis... Le gris de son plafond au milieu d'un lit suffisamment inconfortable pour la tirer de sa rêverie. Pour l'enlever des bras de Jan, pour refaire partir son coeur qui s'était arrêté quelques instants plus tôt. A cette instant, elle maudissait ses instincts de louve et de mère car ce genre de moments d'errance lui était rarement autorisés. Une douleur dans son bas ventre, un instinct soudain. Quelque chose de funeste c'était peut être produit...
Cependant les tic tac de la vieille montre à gousset continuait de glousser interminablement. Les secondes puis les minutes s'égrenaient, mais personne ne venait à toquer sur la porte. Elle s'apaisa un peu, Jan était avec Kaz il était donc quelque peu à l'abri. Espoir jouait avec ses amis dans la cour et c'est pour lui qu'Eï chan s'inquiétait le plus. Cependant si quelque chose de malheureux s'était produit il serait certain qu'un loup aurait déjà franchi cette porte. Mais rien cependant...
Le temps continuait à s'évader. Et au lieu de tourner et de se retourner sur son lit, elle s'était mise à préparer sa fameuse poudre de fée, celle qui pouvait désinfecter et guérir un nombre incalculable de plaies, bosses, écorchures... Son coeur cependant ne trouvait pas de répit et il tapait contre sa poitrine avec un tempo anormal .Puis il s'arrêta soudain... Le bruit tant redouté résonnait enfin. Non, pas comme les frappes affolées d'un gamin qui court vers sa mère, mais plutôt comme le puissant "bourdon" sonné par Quasimodo et quelque clochard sur les toits de Notre Dame.
"Maman, maman, c'est Onii-chan, il est blessé. Viens, viens..."
Espoir la tirait par la manche ; elle eu juste le temps de prendre sa sacoche de premier soin au passage. Elle se demandait bien de qui pouvait parler Espoir. Puis se rappela soudain d'un certain Minoru. Et d'une conversation antérieure avec Kitsune à son sujet. Tout en descendant vers l'entrée de la tour Eï-chan se remémora la fameuse discussion.

****

"Non, c'est non! Comment osent t'ils? "
La fureur de Kit-chan, résonnait à travers l'alcôve de Ei. Il était rare que les loups contestent une de ses décisions. Mais en ce qui concernait ce Minoru, sa décision était prise. Il ne serait pas un Grey Wolf [Hors jeu: Cette décision n'est pas effective, Kit peut changer d'avis ou un truc dans ce genre là. Si tu veux être un Grey Wolf il faudra passer un test, mais ne t’inquiètes pas ce n'est pas inaccessible...]
"C'est un chien pas un loup, il est gentil, serviable, fort ... Mais non c'est non..."
S'agissait il là d'une sentence réfléchie ou était ce simplement pour affirmer son autorité? En tout cas ,elle fulmina pendant longtemps.
****

Entrée de la tour.

Le garçon au bras ensanglanté regardait devant lui tentant dans un tic similaire à Eï de rassurer les enfants sur son état. Elle se pencha, posa par terre sa sacoche puis regarda la plaie. Une balle de neuf millimètres y était logée et le sang affluer même si cela n'avait touché de vitale.
"Debout..."
Elle l'aida à se relever et passant un bras sous son épaule l'aida à entrer dans la tour, puis le porta jusqu’à une petite pièce près de l'entré, elle referma la porte laissant les enfants dehors. Il était inutile de les traumatiser d'avantage. Même si elle savait qu'ils avaient déjà vu bien pire. Ils étaient à présent installés sur une petite table de bois qui avait appartenu au gardien de l'immense supermarché jadis, mais la petite chaise où s'asseyait ce dernier avait disparu depuis longtemps.
"Je vais retirer la balle de ton épaule."
Elle lui donna un morceau de bois dans lequel il pourrait mordre, enfilant une paire de gants en plastique, et elle enfonça ses doigts dans la plaie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minoru Ura


avatar

Messages : 27
Job/Gagne-Pain : Homme à tout faire/Fouilleur/Grand-frère.
Humeur : Taciturne



Who am I ?
Âge: 26 ans peut être...
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Dim 31 Oct - 7:08

Minoru fermât les yeux quelques instants , il se sentait faiblir , il sentait son bras devenir froid. Il se donnât quelques claques pour essayait de rester éveillé .De plus en plus d'enfants se presser autour de lui , il sentit une main se posait sur sa jambe , c'était une petite fille en pleur.

-Meurt pas! S'il te plait Onii-chan meurt pas!

Il lui caressât la tête de son bras valide.

-Hé , ne t'inquiéte pas. Personne n'a dit que j'allais mourrir!

L'enfant séchât ses larmes et restât à coter de lui. Il fermât les yeux pendant un petit moment , quand il les ouvrit il vu qu'un enfant était en train de fouiller son sac. Il donnât une claque sur la tête de l'enfant et criât

-Le prochain que je chope a fouiner dans mon sac sera de corvées de chiotte pendant 2 ans!!

Les enfants s'écartèrent , laissant Minoru respiré. Il restât là encore quelques minutes , enfin quelqu'un vint. Il reconnut la "mother" des enfants , elle lui examinât le bras puis l'aidât à se relevait. Elle voulut l'aidé à marcher

-Non c'est bon j...

Il perdit l'équilibre et tombât par terre. Elle le relevât et l'amenât dans une pièce , il s'allongeât sur une table.

"Je vais retirer la balle de ton épaule."

-Non , attend sa va pourrir mon...

Il se mit le bout de bois dans la bouche et le mordit au point de la casser. Il perdit connaissance quelques secondes plus tard.
Il ouvrit lentement les yeux , pendant quelques instants il se demandât où il était mais l'incident lui revint. Il n'avait pas mal au bras , mais il se doutait que cela allé revenir aussi , il s'enlevât quelques bouts de bois de la bouche.Il ne savait pas s'il était encore dans la même pièce , mais il était toujours couché.

-Regarde au fond de mon sac , dans le drap taché de sang , il y a l'arme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Serizawa

Our Sweet Mother...
Our Sweet Mother...
avatar

Messages : 245
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Maman à plein temps et Herboriste
Humeur : Maussade



Who am I ?
Âge: 20ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Dim 31 Oct - 19:52

Une petite pièce prés de la salle l'arbre du pendu:

Le jeune garçon reposait à présent dans une autre pièce attenante cette fois ci à la salle de "l'arbre du pendu". Les loups l'avait aidé à le portaient jusque là. Le garçon n'avait même pas repris un soupçon de conscience. Après tout ce n'était pas un loup. Elle se souvenait du jour où elle avait retiré trois de ces balles dans la cuisse de l'un des loups, leur résistance avait fini par être au delà de tout ce qu'elle aurait put imaginer. Elle avait juste eut à trainer le sac de sport du gamin derrière les troupes de chocs de Shibuya, sous les regards inquiets d'une certaine quantité de petits.

"Dit Mum', une petite fille de cinq ans s'était plantait devant Eï-chan, Il va s'en sortir Nii-chan?"

Le sourire de Eïko avait eut l'effet escompté et la gamine partie en courant annonceait la bonne nouvelle à tout les autres et comme une trainée de poudre l'ensemble la tour même ceux pour qui cela ne voulaient rien dire étaient au courant. Eï avait pendant ce temps là installé le jeune homme sur un brancard, trouvé deux ans plus tôt dans les restes d'une ambulance sur un chemin vers le centre.

Elle avait recommencé à plonger dans l'un de ses fantasme et comme toujours le personnage principale restait et demeurait le même. Soudain une voix la sortie de sa transe.

"-Regarde au fond de mon sac, dans le drap taché de sang , il y a l'arme..."

Elle regarda un instant dans le vague comprenant seulement la fin. Elle se dirigea machinalement vers le sac, l'ouvrant sans trop de peine, pour y trouver les restes maculé de sang d'un CD de métal, et quelques mangas tout juste bon à présent pour allumer le feu. En fait la moitié des pages n'étaient plus lisible. Cependant, cette découverte en disait long sur le personnage qu'elle se devait de soigner. Il s’agissait d'un être encore encrée dans son adolescence, où alors de l'un des nombreux nostalgiques... Elle trouva l'arme, un neuf millimètre, en mauvaise état, couvert de sang. L'arme n'avait pas du être nettoyer depuis un certains temps, et il était remarquable qu'elle ai put encore tirer. D'un mouvement las par l'habitude, elle appuya sur le bouton, pour faire coulisser le rail qui permet au chargeur de sortir et vérifia, il n'en restait qu'une. Elle fit glisser la balle de son écrin et la mit dans sa poche, posa l'arme sur une petite table.

"Tu compte le garder?"

Eï ne savait pas s'il était encore conscient, elle cherchait s'il y avait encore quelque chose à sauver dans le sac, mais non rien. Tout était maculé de sang. Elle se dirigea ensuite vers un bac d'eau d'où elle se lava les mains après les avoir précautionneusement savonnées.

Eîko se dirigea vers lui, et recommença à triturer la plaie pour nettoyer de nouveau et mettre un baume moins fort qui permettrait de mieux cicatriser la plaie qui n'avait plus l'air si effrayante au finale. C'est donc "la poudre de fée" qu'elle appliqua sur le bras.

"Ne fais pas l'enfant, même les enfants savent se montrer fort dans ce genre de situation."

Eïko, jouait sur son orgueil, afin qu'il n'ai pas à perdre la face devant elle, Eï s'était aperçut que souvent après se genre de blessure s'était l'égo plutôt que le corps qui était touché. Le titiller ainsi lui donnerait la rage de luttait contre la douleur et lui ferait oublier ne serait ce que pour un temps, la honte de s'être retrouver dans cette situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minoru Ura


avatar

Messages : 27
Job/Gagne-Pain : Homme à tout faire/Fouilleur/Grand-frère.
Humeur : Taciturne



Who am I ?
Âge: 26 ans peut être...
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Mer 24 Nov - 5:36

Pendant qu'elle farfouiler dans son sac , Minoru secouer lentement la tête parcourant la salle du regard. Il se donnât quelques légères claques pour le maintenir éveiller. Il observât sa "sauveuse" qui était en fait la "maman" des enfants de Shibuya . Minoru n'avait rien contre elle , mais rien pour non plus. Il inspectât son vêtement et il vus qu'il était couvert de sang , tout comme son bras.

-Raa , c'est bien mon jours... Y a plus qu'a retourner en ville pour en trouver un autre...


"Tu compte le guarder?"

Il voulut se relever ,mais la douleur à son épaule l'en empêchât.

-Aïe! Biensur que je vais le garder , il serrât toujours mieux qu'entre les mains d'un fou ou d'un enfant... Quoique vue son état...

Il fouillât son poing américain dans son kimono , il le trouvât dans un plit au niveau de sa ceinture. Il était maintenant impossible de voir les inscriptions dessus. Il voulu sortir la lame et il se pris une giclée de sang sur le visage , il l'essuyât d'un revers de manche. Il vi Eïko s'approcher de lui.

-Eh , eh! tu fais quoi là? EH STOP! AAHH!

Il essayât d'étouffer ses cris en mordant un manche de son kimono et il frappat un grand coup sur la table.

-AAHHH!!!! CHIER!!!! Mais merde! A quoi tu joue là? Bordel! La prochaine fois je prend le fusil à pompe!

Il est vrais que si il avait prit un fusil ce matin , rien de tout cela ne serait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Serizawa

Our Sweet Mother...
Our Sweet Mother...
avatar

Messages : 245
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Maman à plein temps et Herboriste
Humeur : Maussade



Who am I ?
Âge: 20ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    Mar 7 Déc - 18:38

AAHHH!!!! CHIER!!!! Mais merde! A quoi tu joue là? Bordel! La prochaine fois je prend le fusil à pompe!

Ei faillit éclater de rire devant la plainte de sa nouvelle connaissance, après tout il semblait être un sacré personnage. Une idée fugace passa dans la tête de Eiko, il s’agissait bien là d’un des pensionnaires de la tour, il avait malgré son âge garder des reflexes d’enfant et son coup de sang n’était pas sans rappeler certains d’Espoir.

Le grand coup qu’il donna sur la table ne la fit même pas sursauter, elle nettoya avec un coton le reste de liquide qui suintait de la plaie, puis à l’aide de la pointe d’un scalpel désinfecté elle mit délicatement de la poudre dans la plaie, concentrait sur son travail elle n’entendait même plus ce que pouvait raconter son patient, il était nécessaire de faire ce qu’elle faisait un point c’est tout.

Il ne resta plus de la coupure sanguinolente qu’une petite demi-lune blanche, qu’Ei espérait sincèrement qu’elle finisse par disparaitre et ne laisse pas une cicatrice aussi infime soit elle. Mais c’est à ce moment que son patient s’affala. Elle le rattrapa de justesse mais une giclée de sang abondante ouvrit un espace plus large dans l’épaule. Elle vérifia le pouls, puis le souffle, rien de grave. Cependant en ce qui concernait la plaie, elle n’avait plus le choix…

Le coup de ciseaux final, laissa s’échapper avec lui un soupir de soulagement, pourtant il ne s’agissait là que de cinq petits points de suture, mais comme à chaque fois qu’elle le faisait Eïko se sentait franchement soulagée d’avoir terminé.

En sortant elle demanda à une amie de venir surveiller le jeune homme, il faudrait qu’elle le revoit une quinzaine plus tard pour enlever les fils sauf si bien sûr la blessure venait à s’infecter.

Eïko retourna donc à ses occupations.


RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les fouineurs ne s'en sortent pas toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| Tokyo 109 | :: | La ville | :: Shibuya (Pays Imaginaire)-