AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ieyasu Ito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ieyasu Ito


avatar

Messages : 48
Job/Gagne-Pain : Spécialiste en croissance et récolte de plantes
Humeur : Bonne



Who am I ?
Âge: 23 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Ieyasu Ito   Lun 13 Déc - 20:19

Ito Ieyasu

❖ Identification


  • Nom : Ito
  • Prénom : Ieyasu
  • Surnom : ~
  • Sexe : ♂
  • Âge & Date de naissance : 23 ans, 20 Novembre.
  • Origine(s) : Japonaises
  • Langue(s) : Japonais
  • Métier(s) : Botaniste / fermier / agriculteur, selon l’appellation qui vous plait. Lui dira qu’il est « Artisan de la pousse et cueillette des plantes ».
  • État civil : Célibataire, sans vraiment avoir l’intention que ça change. Pourquoi être avec quelqu’un si c’est pour être jeté le lendemain?

❖ Aspect Physique


[« Hey oh! C’est pas parce qu’on est à Harajuku qu’il faut faire dans l’extravagance, vous savez. »]

  • Physionomie : Malgré les airs d’adultes qu’il essai de se donner, il est définitivement resté jeune, et ce malgré événements qui ont suivis la tempête. Ses cheveux sont relativement courts, lui cachant toutefois une partie du visage. Sur son visage semble trainer une fatigue qui ne le quitte que rarement dernièrement, bien que son sourire, même distrait, soit toujours présent sur ses lèvres minces. Il y a quelque chose de doux qui se dégage de ses traits, bien qu’il lui arrive, lorsqu’il se croit seul, de donner l’impression de porter le poids du monde entier sur ses épaules. Il n’est pas vraiment musclé, ni vraiment très mince. Parce que c’est un garçon banal, et que ça n’a jamais fait de différence pour lui. Il a certes perdu toute trace de gras de bébé suite à ses travaux manuels, mais n’a pas encore de muscles. Cela viendra. Ou pas. De toute manière, ce n’est pas comme s’il allait les montrer, alors vaut mieux ne pas s’y attarder. Il a les cheveux et les yeux noirs, comme il en est coutume pour tout japonais qui se respecte –et ne se teint pas les cheveux. Et puis, les verres de contact, ça irrite les yeux.

  • Vêtements : Il aime porter des vêtements confortables, et surtout qui sont pratiques ; c’est l’avantage d’être un garçon, aussi. Pour lui, pas de pantalons tellement serrés qu’ils vous coupent la circulation : il porte des pantalons amples, qui tombent sur ses souliers en faisant un pli. Il porte toutefois toujours des chandails à manches longues, les empilant parfois les un par-dessus les autres dans une mode tout à fait grunge. Sauf que ce n’est pas nécessairement parce qu’il trouve ça joli, autant que pour cacher toute superficie de peau qu’il est capable de cacher.

  • Autres : il a deux piercings à l’oreille gauche, vestiges d’un temps où il avait voulu se rebeller contre ses parents. Maintenant, ils servent surtout à rappeler à ses proches de lui parler dans cette oreille. Pour ce qui est des teintures et des tatouages, il trouve que c’est une preuve d’hérésie et, dans le cadre actuel, une preuve de vanité qui le dépasse un peu.


❖ Aspect Psychologique


« Pour pousser, les plantes, ça a besoin de beaucoup d’amour. Et moi, j’en ai beaucoup à donner. Disons que c’est un échange de bons procédés entre elles et moi. »

  • Caractère : Ieyasu est avant tout un gentil garçon, un peu innocent sur les bords. Il se plait la plupart du temps à oublier qu’ils sont dans un monde post-apocalyptique, cherche à tout prix à oublier l’existence de ces cicatrices et –en sommes, il tente désespérément de laisser le passé derrière lui pour aller de l’avant. Il est de nature chaleureuse, bien que son complexe envers son corps le poussera bien souvent à se refuser certains excès de joie et, surtout, à éviter tout contact physique avec autrui. Il a honte d’avoir honte; il sait que cela aurait pu être pire, et c’est quelque chose qui le tourmente. C’est comme de s’excuser de s’excuser : lorsque l’on commence, il n’y a plus de fin. Il démontre toutefois son profond respect envers sa communauté en travaillant sans relâche, et pour presque rien. Il n’a besoin de presque rien, de toute manière. Lui, c’est le type un peu étrange qui ne se retourne pas lorsque vous les parlez, mais qui vous apporte toutes les plantes dont vous avez besoin pour nourrir le nouveau-né. Il travaille la plupart du temps seul; non pas qu’il préfère la solitude, loin de là, mais ses compagnons de travail finissent toujours par se fâcher avec lui. Il n’écoute pas assez les autres. Même chose pour les filles : il ne porte pas assez attention. Par contre, quand vient le moment de dire que tout est finit, là, il comprend.

  • Particularités : Il déteste parler de tout ce qui a rapport à sa surdité partielle et, bien entendu, à ses cicatrices, qu’il cache par tous les moyens possibles. Et tant pis si ce bandage qui lui couvre la moitié du visage a l’air stupide. Ce n’est que lorsqu’il est dans l’intimité qu’il parviendra à l’enlever et utiliser son œil qui, ma foi, fonctionne très bien. Même chose pour ses vêtements : pas question qu’il relève ses manches en public. Cela lui causera, sans même qu’il s’en rende compte, un certain dédain par rapport à la trop grande exposition de la peau de certains individus, ainsi qu’une certaine irritation face à la beauté inutile des choses, à commencer par les fleurs. L’odeur de la fumée lui est d’ailleurs des plus désagréables. Il déteste par-dessus-tout voir son reflet dans un miroir, bien que l’avènement d’une telle chose ne change pas particulièrement son humeur.

  • Tics, manies et autres détails : lorsqu’il est en compagnie de gens, il a tendance à tirer sur les extrémités de ses vêtements, comme s’il voulait les allonger. Et lorsqu’il longe les murs, c’est toujours du côté droit qu’il marche.


❖ Histoire


« Quand je me suis réveillé, une odeur de cendre me collait à la peau. Rien d’autre. Comme memento, il faut dire que c’est plutôt merdique. »

Il avait 17 ans. C’était un gamin plein de rêves et, surtout, d’ambitions. Il voulait devenir politicien pour réformer le pacte social japonais. Il voulait devenir astronaute pour entamer les premières relations diplomatiques avec les créatures lunaires. Il voulait être coiffeur pour jouer dans les cheveux de toutes les jolies filles. Au lieu de quoi, il se contentait d’étudier les sciences au Lycée. Parce qu’il le pouvait, et que d’autres personnes ne le pouvaient pas. Et avec son école, ils avaient commencés l’année dernière un projet de terrasse verte (car, dites-moi, que font les écoles qui ont trop d’argent, autre que des projets de terrasse verte avec leurs élèves qui ont trop de devoirs?) et cette fois-ci, il était déterminé à la faire pousser, cette fichue plante tropicale mangeuse d’hommes. Même si ça lui en coutant une main.

Sauf que là, maintenant, tout de suite, il devait se contenter de pousser les quelques boutons de la caisse enregistreuse de son quartier natal. Il avait prit le chiffre de nuit, parce qu’il pouvait voir toutes sortes de gens ; des vieux, des trop jeunes pour acheter ce paquet de cigarettes, des jolies filles, des moins jolies, des gars qui avaient l’air de s’être battus la vieille au soir. Et toujours, il leur offrait ses services avec son plus beau sourire, leur demandait comment leur nièce allait. Il connaissait tout le monde. Juste leur nom, juste qu’ils ont un chien, juste qu’ils font de l’insomnie : mais c’était déjà ça. Il était le gamin souriant du dépanneur, et ça lui était suffisant.

Et ce soir là, le soir fatidique où le ciel leur tomba tous sur la tête, il était allé à l’école. Parce qu’il ne voulait pas rentrer tout de suite, sachant pertinemment que sa mère l’attendait. Il voulait la faire attendre un peu plus. C’était comme un accord tacite entre eux. Elle attendait en lisant, et lui, il rentrait tard. Elle s’en faisait, et lui lui disait qu’elle n’avait aucune raison de s’inquiéter.

Il s’était faufilé –par la porte d’entré!- dans la cours d’école, se dirigeant vers les serres. Le vent soufflait, mais cela n’avait pour effet que de faire avancer son pas plus rapidement. Il est japonais. Ce n’est pas un petit typhon de rien qui allait lui faire peur. Et en entrant, il avait ouvert toutes les lumières, sans même essayer de faire preuve de subtilité. C’était ça ou se rentrer une table en plein estomac, ici. Ou même une pèle en pleine tronche. Il n’avait fait que regarder l’humidité de la terre, mesurer les pousses, humer les fleurs au passage. Et lorsqu’il voulut se diriger vers la sortie –oh, les lumières!- un coup de vent plus fort que les autres le retint. Plus fort dans le genre qui arrache une partie des murs fragiles de la serre, détruisant l’écosystème que les étudiants avaient mis en place.

Le vent le poussa contre le sol. Valait mieux ça que dans les airs. Et lorsqu’il redressa la tête, une lumière rougeoyante était venue lui piquer les yeux. Étrange, puisque les lumières s’étaient fermées en même temps que le vent avait emporté une partie du mur. Et alors qu’il tentait de se redresser, quelque chose d’inhumain le cloua au sol, lui faisant tourner la tête avant de le laisser inconscient.

Lorsqu’il s’était réveillé, quelques jours plus tard, il était dans un lit qui n’était pas le sien, dans des vêtements qui n’étaient pas les siens. Et dès qu’il avait ouvrit les yeux, un gentil infirmier était apparus à côté de lui. Il aimait la manière franche et directe avec laquelle il lui avait expliqué les événements. Et avec laquelle il avait expliqué pourquoi il se trouvait dans un hôpital de fortune aussi déglingué, avec les malades et les enfants qui pleuraient. Et toujours, lorsqu’il parlait, l’infirmier le regardait droit dans les yeux, sans jamais siller.

Et il le lui avait enfin dit. Que quelque chose –une table. Enfin, une partie- était venu l’assommer. Un quelque chose qui était venu se loger trop près de son oreille, apparemment, et qui expliquait pourquoi il avait l’impression que l’autre parlait en mono plutôt qu’en stéréo. Et lorsqu’il avait tenté de lever son bras pour toucher son visage, il avait attrapé sa main, fermement. En signe de négation. Apparemment, la table n’avait pas non plus prie que son ouïe du côté droit. La peau –comme il le verrait de lui-même plus tard- était tacheté de noir violacé sur le côté de son visage. Il devait voir cela du bon côté de la chose : au moins son œil n’avait rien.

Sauf que ce n’était pas finit. Il l’avait compris dans la manière que l’infirmier avait eu de laisser ses lèvres entrouvertes, comme s’il avait été stoppé alors qu’il était au milieu d’une phrase.
Les lumières qu’il avait ouverts en entrant. En tombant, les fils électriques n’avaient pas aimés être mis à nus. Toute la serre avait brûlé. Le feu avait mangé les plantes, le bois, ses vêtements, une partie de sa peau. Son visage avait été sauvé par la table.

Encore heureux.

Et la pluie avait réussit à minimiser les dégâts. Mais valait mieux ne pas enlever ces pansements pour le moment, et se faire à l’idée qu’il garderait toujours la trace indélébile de ces brûlures qui parcouraient son corps des pieds… au torse. Il avait ensuite passé beaucoup de temps à l’hôpital. À se dire que tout allait bien. Ses parents étaient morts? Tant pis : les parents de tous les autres aussi étaient morts. Mais lorsqu’il se promenait, il était sans cesse confronté au visage du dégout et de la peur et –de la pitié. Et à force, cela vint à être le visage qu’il porta envers son propre corps, empreinte silencieuse d’une vanité qu’il n’arrivait pas à se pardonner. Il allait bien. D’autres n’allaient pas bien. Et pourtant, encore aujourd’hui, l’heure de la douche est celle qu’il repousse toujours jusqu’à la dernière minute.

Il s’était ensuite investit corps et âme à la restructuration de la communauté. Ici, à Harajuku, il y avait de tous les styles et des toutes les couleurs, avant et après la tempête. C’est organisé dans une sorte de cocon ; il est peut-être illusoire, mais personne ne leur en voudrait. Et il avait continué ce qu’il faisait de mieux avant : étudier, étudier, sourire, et éventuellement, faire pousser des plantes. Parce que les ressources ne sont pas infinies. Parce que l’on a besoin de manger autre chose que des conserves, parce que l’on a besoin de nourrir le bétail, parce que l’on a besoin de plantes médicinales, parce que l’on a besoin de fleurs pour se sentir en sécurité. Tout ça, il le fait pousser, dans différents endroit de la ville. Certaines de ses serres sont connues, d’autres moins.

Parce que les pilleurs sont le pire fléau, ces derniers temps. Ça ne le dérange pas : tant que ça nourrit quelqu’un qui a faim. Mais juste au cas. Et puis, des plantes, pour pousser, ça a besoin d’espace et de soleil et d’eau, et ce sont des choses que l’on retrouve surtout dans le repère. Surtout l’espace. Alors vaut mieux garder ses cachettes secrètes. Quitte à les oublier.


Joueur/Joueuse
  • Prénom / Pseudonyme : Anne Onyme
  • Âge : 19 ans
  • Serez vous actif ? Je sais pas ._. 4 ou 10. Je suis un peu folle sur les bords.
  • Comment avez-vous connu le forum ? Une amie qui devrait bientôt s’inscrire. Elle voulait le faire depuis longtemps, mais n’osait pas. Aucune idée de comment elle en a entendu parler, par contre. Et euh : elle devrait bientôt s’inscrire. C’est juste moi qui tape comme une machine.
  • Autre chose à ajouter ? Code validé par Jan ♥

    Et aussi : mais d’où vous sortez toutes vos membres trop mignons? *0* je veux les manger tout crus. Vous avez des jolies fiches de personnages les geeeennnns. Ça m’émeu ._. et je parle pour cause. J’ai passée 4 heure à toutes les lire.



Dernière édition par Ieyasu Ito le Mar 14 Déc - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shäan Elwë

Inexpressive Lady
avatar

Messages : 174
Age : 23
Job/Gagne-Pain : Serveuse.
Humeur : Comme d'hab. Massacrante.



Who am I ?
Âge: 18 ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mar 14 Déc - 4:15

Bienvenuuuue !

J'aime ton personnage.
[Bwarf', j'aime tout le monde, mais bon.]

Nous sommes tous fous, ici, alors c'est très bien =D

Et pis, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jan L. König

The Little Prince
The Little Prince
avatar

Messages : 373
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Dancer & Singer.
Humeur : Just Devine.



Who am I ?
Âge: 19 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mar 14 Déc - 6:56

    Bienvenue ! =)
    On se charge de ta fiche au plus vite ; en attendant, n'hésite pas à aller faire un tour sur le flood pour rencontrer un peu les autres ! Pas d'inquiétude, ils ne mordent pas. Enfin, pas souvent... Cool

____________________


Kit © me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo109.forum-actif.net
Ieyasu Ito


avatar

Messages : 48
Job/Gagne-Pain : Spécialiste en croissance et récolte de plantes
Humeur : Bonne



Who am I ?
Âge: 23 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Sam 18 Déc - 15:08

Sans vouloir être indiscrète, est-ce que le forum est mort? XD

._. parce qu'il y a beaucoup de membres qui n'ont pas l'air de passer souvent quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jan L. König

The Little Prince
The Little Prince
avatar

Messages : 373
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Dancer & Singer.
Humeur : Just Devine.



Who am I ?
Âge: 19 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Sam 18 Déc - 23:57

    C'est vrai qu'on a pas mal de fantômes >.<
    Mettons que le fow n'est pas vraiment "mort", mais qu'on a surtout du mal à se lancer... Alors... *s'agrippe à Ieyasu* Ne nous abandonne paaaas ! *s'emporte*
    Hum.
    J'espère que l'arrivée de nouveaux membres remotivera les anciens et je tente de faire un peu notre pub à droite à gauche, mais j'avoue que vu comme ça, on ne doit pas donner l'impression d'être très actifs ^^'
    Brefouille~

    Je repasse ce soir pour m'occuper de ta fiche =)

____________________


Kit © me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo109.forum-actif.net
Ieyasu Ito


avatar

Messages : 48
Job/Gagne-Pain : Spécialiste en croissance et récolte de plantes
Humeur : Bonne



Who am I ?
Âge: 23 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Lun 20 Déc - 5:13

C'est beau X3 Si vous êtes motivés à vous relancer, je reste, mais pour avoir eu l'expérience des forums fantômes, je dois avouer que c'est pas motivant si on est le seul à faire du rp ._.

Donc bref, if some ass needs kicking, I'm right here.

Edit: Jan est un menteuuuur D: *désillusion*
/sort/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Umezawa

The One Who Needs To Be Loved
The One Who Needs To Be Loved
avatar

Messages : 194
Age : 26
Job/Gagne-Pain : Serveur / hôte
Humeur : Hum...? Vous voulez le savoir ? Alors cherchez ! *sourit*



Who am I ?
Âge: 27 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mer 22 Déc - 2:33

Hiya !

D'solé, honey, Jan et moi, on s'est laissé un peu déborder ces derniers jours ^^" Nos parents sont arrivés hier, et ça fait deux jours qu'on fait le grand ménage dans notre appartement '_' (Oui, je sais, c'est terrible.)

Sari chérie, tu peux t'occuper d'corriger sa fiche ? =O J'passerai valider =) (Ceci dit, j'ai parcouru un peu le tout, j'pense qu'il n'y aura pas grand chose - voir rien à changer <3)

Et sinon, bienvenue parmi nous =)

<3

____________________

Oh!
Do you know what you got into
Can you handle what I'm 'bout to do
'Cause it's about to get rough for you
I'm here for your entertainment

Oh!
I bet you thought that I was soft and sweet
You thought an angel swept you off your feet
But I'm about to turn up the heat
I'm here for your entertainment










#373530
Kit ©️ me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo109.forum-actif.net/forum.htm
Minoru Ura


avatar

Messages : 27
Job/Gagne-Pain : Homme à tout faire/Fouilleur/Grand-frère.
Humeur : Taciturne



Who am I ?
Âge: 26 ans peut être...
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mer 22 Déc - 8:54

Couraaaaaaaage!
Plus que quelques semaine a patienter!
HAHA! Bande d'admins négligé!....Moi aussi d'ailleur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashyapa Sari

Pretty Lonely Junkie...
Pretty Lonely Junkie...
avatar

Messages : 153
Age : 28
Job/Gagne-Pain : Serveuse
Humeur : droguée...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mer 22 Déc - 9:28

Mutti est arrivée !!! @_@ mon dieu c'est terrible...*court dans tout les sens*
OK ,je m'occupe de la fiche =)
On voit bien que nos chouchou-membres ne connaissent pas Mutti.../o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ieyasu Ito


avatar

Messages : 48
Job/Gagne-Pain : Spécialiste en croissance et récolte de plantes
Humeur : Bonne



Who am I ?
Âge: 23 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Mer 22 Déc - 11:10

XD vous êtes mignons

/sort/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jan L. König

The Little Prince
The Little Prince
avatar

Messages : 373
Age : 27
Job/Gagne-Pain : Dancer & Singer.
Humeur : Just Devine.



Who am I ?
Âge: 19 ans
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   Dim 26 Déc - 13:00

    Yarr !
    En fin de compte, ce ne sera pas à Sari de s'en charger, j'ai pris le temps de détailler ta fiche ! o/
    Au niveau du contenu, c'est parfait =) Cohérent, complet... que demander de plus ?
    Pour le reste, j'ai relevé une faute d'orthographe : "ciller" et - je crois - une ou deux fautes d'inattention, mais rien de bien grave... Tu es donc validé !

    Bienv'nue parmi les fous ♥

____________________


Kit © me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo109.forum-actif.net
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ieyasu Ito   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ieyasu Ito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| Tokyo 109 | :: | Inscriptions | :: Habitants du Centre :: Fiches Validées-