AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que puis-je faire pour vous ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shäan Elwë

Inexpressive Lady
avatar

Messages : 174
Age : 23
Job/Gagne-Pain : Serveuse.
Humeur : Comme d'hab. Massacrante.



Who am I ?
Âge: 18 ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Que puis-je faire pour vous ? [PV]   Dim 3 Avr - 4:17

Pourquoi devait-elle faire cela ? Franchement, pourquoi était-ce elle qui devrait s'occuper des clients les plus bizarres, les plus affreux, les plus violents, les plus antipathiques et tout simplement, ceux dont personne ne voulait s'occuper ? Alors, pourquoi ? Il y a plusieurs réponses à cette question, et nous allons le voir par ordre, en expliquant le mieux possible ce qui la conduit à se mettre ainsi en devant de scène, dans des situations périlleuses, instables ou peu enviables.

Tout d'abord, son sourire. Un sourire qui en faisait fondre plus d'un et qui jamais, ne disparaissait. La jeune serveuse se déplaçait avec un sourire franc, gaie, honnête et chaleureux. Tout son visage s'éclairait et cela lui donnait un air élégant. Ou malicieux. Elle montrait ainsi ses jolis dents blanche, ses joues lisses et fermait légèrement ses yeux, lui donnant, soit un air de "BN"; soit un visage rieur et charmant. Tout le travail d'une serveuse se faisait dans le sourire, et, si l'on peut donner un bon point à notre belle serveuse, c'est bien son sourire. De plus, son sourire ne peut que continuer d'être, puisqu'il est faux.

Deuxième raison. Son sourire semble honnête et véritable, alors que tout l'être de la serveuse crie le contraire. Puisqu'il est faux, rien ne peut le remettre en question, et sa raison d'être est invariable. Il reste où il est, quelle que soit la situation et quelle que soit le moment. Ainsi, même les hargneux détestant tant de joie sur le visage des gens, ne peuvent pas haïr ce sourire là. Bien que réel, il lui manque l'éclat d'un vrai sourire, et peu provoquer un malaise chez une personne sensible, ou alors le rendre inefficace contre ceux qui détestent la joie. Ils ne ressentent pas l'effusion du bonheur et ne peuvent donc le détester.

Ensuite, le sang froid de la demoiselle. Qui parle doucement et avec charme en n'importe quelle circonstance, devant un affreux jojo comme d'un enfant en pleure ou d'une vieille dame. Pour elle, le prix est le même. Un sourire, une voix douce et toute les précautions du monde. Ici, le client est roi. Et qu'importe ce qu'en dise les autres, son métier est ainsi. Elle est serveuse, pas servante. Alors, pourquoi s'énerver ? Le calme est mère de vertu, celui qui s'énerve a perdue. Et elle ne perd jamais. Pas sur son terrain.

Un autre point est son appartenance aux enfants perdus. On dit que maltraité un enfant perdu revient à se mettre tout les enfants, et les adultes qui s'en occupent, à dos. Hors, c'est une très mauvaise idée. Personne n'est assez fou pour se mettre la moitié de la population sur le dos. Ou alors, inconscient du danger. Bien qu'elle n'est pas l'impression que beaucoup allait accourir si elle se faisait tabasser, une rumeur aussi agréable est toujours bonne à prendre, alors elle ne va pas la démentir. Juste omettre qu'elle fait partie des rares exceptions qui est quasiment totalement inconnu aux yeux du reste des enfants et qu'en plus, c'est une fille froide et distante qui se fait détester par la plupart de ses compagnons. Mieux valait le taire.

En fait, l'aura même de la demoiselle, bien qu'assez froide, calmait plutôt les autres. En plus, elle avait une tendance assez spéciale à ne jamais contredire le client, et si celui-ci devenait trop entreprenant, elle riait tout en fuyant les mains baladeuses. Personne ne pouvait la toucher, et cela finissait soit par un jeu du chat et de la souris, où la souris n'était pas qui l'on croyait, ou en client rafraichi par son renvoi. Après avoir payer une collation, évidement. On ne perd pas un client aussi imprudemment.

Imperturbable, aimable et bienveillante. Fraîche, Sensible et charmante. Voilà ce qui faisait que Shäan, parce que c'est bien de Shäan dont il s'agit était maintenant en train de marcher vers une table quasi vide, seul une personne s'y trouvait, parce que personne ne voulait s'en occuper.

La jeune japonaise s'arrêta à la table, fixa les yeux de la cliente, son sourire collé au visage, et sans s'arrêter devant le physique spéciale de la demoiselle, lui adressa la parole, tout en indiquant à ses collègues qu'elle prenait les chose en main, justement, grâce à sa main droite. Ce n'était pas elle qui allait s'arrêter devant des cheveux blancs et des yeux rouges. Bien que c'était la première fois qu'elle faisait face à une albinos. Elle n'était pas ici pour avoir peur ou se méfier. Cette fille avait de l'argent et était une cliente, il n'en fallait pas plus à Shäan.

"Bienvenue en ce lieux, chère cliente. Je vais me charger de votre commande."

On ne dicte pas à Shäan la façon de se comporter, ni celle de voir les personnes. Elle en fait son opinion toute seule, sans se démonter. Si elle n'avait pas à se méfier plus que cela d'une albinos, de sa façon de se vêtir et du fait qu'elle soit apparemment une femme, elle ne devait pas non plus être naïve. Cette femme semblait assez froide et être une femme n'était pas une faiblesse, au contraire. Shäan en faisait très bien l'expérience, on ne se méfie jamais assez des jeunes filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Ahn Dào

The Kichijoji's Fairy
avatar

Messages : 24
Age : 27



Who am I ?
Âge:
Sexe:
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [PV]   Sam 9 Avr - 7:48

[Bon en fait je devrait repondre à mon autre Rp avant, mais je suis encore en train de travailler dessus alors on m'excusera]

Elle s'était dit que s'asseoir à cette table la rendrait plus invisible. Même si cette notion pour Anh n'était que surfaite. Parfois le regard d'autrui pouvait alterer la carapace qui entourait un être, parfois le malaise qui nait dans le creux de l'estomac est tel que le sourire figé de deux lèvres laisse tout de même transparaitre la tension. C'était à peu prés ce que ressentait Ahn à l'heure actuelle. C'était pour cette raison qu'elle était entrée dans le café, attirant pour le coup une trainée de regards.

Un curieux rayon de soleil,triturait sans hésitation son visage de porcelaine, jouant avec mepris sur ses faussettes, mettant en valeur l'arrête de son nez. Par un sublime effet, il donnait à son sourire un aspect carnassier. Il hésitait encore pourtant a affronter le regard vermeil de celle dont il faisait chatoyer la peau diaphane. Il lui aurait pourtant accordé la robe rosée d'un vin de qualité. Alors qu'il paraissait sur ses longs doigts croisés sur le bois, en éclairant les ongles presque translucides. Finalement il se lova autour de sa crinière blanche y créant au passage un halo lumineux jusqu'au moment où d'un mouvement de tête l'être se sortit de la lumière.

Ahn l'avait vu venir, de loin déjà elle avait vu le petit geste qu'elle avait adressé à ses collègues. De loin elle avait suivi ses courbes, les avait vu glisser le long des tables pleines. Ignorant un client arrivé un peu avant Ahn, venant droit vers elle. Décidait semblait t'il à "prendre le taureau par les cornes.". Un faciès acceuillant malgré une certaines raideur sur les rides d'expression et quelque chose de métalique dans son regard sinon quelconque. Les petits pas calculés ni trop court ni trop long, activaient par des hanches fines dont le mouvement était toujours accompagné par un ondulement de sa chevelure brune. Tout en cette jeune fille semblait factice et c'est cela qui au delà du présent état d'éreintement de Ahn la fit détester bien avant que ses lèvres ne se décoince pour prononcer une phrase.

Il fallu un certain temps à Ahn avant d'en distinguer le sens. Avant de répondre Ahn pris le temps de regarder son interlocutrice bien en face, laissant son regard rouge la pénétrer. Elle joua avec une de ses mèches comme indécise, fit mine de regarder la carte soigneusement déposée devant elle. Elle se délectait en fait de la tension du moment. De l'impatience qu'elle devinait naitre chez la petite serveuse. Elle laissa échapper une petite exclamation tout en passant son majeur sur la carte des crèmes glacée. Elle suivit le nom d'une d'entre elles sans vraiment la lire puis amenant sa main à la méche retomber sur son visage elle la coinca derrière son oreille. Elle savait pertinement qu'une serveuse aguerrie, serait déjà presque entrain d'écrire le mot ainsi souligné. Alors retenant un fou-rire elle dit d'un ton innocent:

"Elle voudrait juste un café, sans sucre et sans lait... ( puis après un temps de pause comme si elle allait ajouter quelque chose à sa commande) s'il vous plait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shäan Elwë

Inexpressive Lady
avatar

Messages : 174
Age : 23
Job/Gagne-Pain : Serveuse.
Humeur : Comme d'hab. Massacrante.



Who am I ?
Âge: 18 ans
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [PV]   Sam 9 Avr - 22:09

Shäan regarda sa cliente un instant droit dans les yeux, lui signifiant qu'elle n'avait aucun apriori sur elle. Elle n'en avait pour personne, d'ailleurs. Tous, oui, tous, n'étaient que des êtres aussi fragile qu'elle et qui n'avait aucune raison de plus qu'elle de vivre ici. Le physique ne changeait rien dans l'être. Et si le physique de Shäan lui permettait de se fondre dans la masse par sa chevelure brune et son regard noir, elle avait un charme froid et une beauté irréelle qui la sortait tout de même du lot. Mais encore fallait-il s'arrêtait sur son visage et voir au delà du sourire.

La jeune fille baissa les yeux, consciente que sa position de serveuse l'obligeait à être respectueuse et humble. Elle se devait donc d'avoir le regard bas, et non hautain comme elle en avait l'habitude lorsqu'elle ne travaillait pas. Toutefois, elle gardait dans son allure et dans ses postures une forme d'arrogance dédaigneuse proche de l'insupportable. A elle seule, elle regroupée une ensemble de frustration. Trop souriante, trop modeste, mais dans le même temps méprisante et fière. Elle avait le don de paraître une chose mais d'en respirer une autre. Finalement, c'était quasiment insupportable, pour le seul fait que l'on ne comprenait pas pourquoi on ne pouvait vraiment la trouvait belle et l'apprécier. Elle n'était que le reflet d'elle-même, et personne ne le comprenait.

L'albinos ne lui adressa qu'un regard, avant de se pencher vers la carte, elle la regarda longuement, comme si elle n'avait pas eut le temps de choisir et qu'elle venait de comprendre que la carte était une carte et que le menu s'y trouvait. Shäan avait peu de qualité, et la patiente n'en faisait pas partie. Mais, même de mauvaise humeur, son indifférence pour la vie et sa vision de son travail, c'était une professionnelle, lui donnait l'air d'en avoir. Elle resta ainsi figé, le sourire aux lèvres, attendant simplement que la jeune femme se décide. Bien qu'elle commence un peu à en avoir marre, elle n'en montra rien et commença simplement à se calmer en se répétant le menu dans sa tête. Oui, penser à quelque chose de très terre à terre et de familier l'aider à se remettre dans le droit chemin. Ainsi, le fait de revenir à son travail par la lecture du menu l'aider à ne pas montrer ce qu'elle ressentait.

Cette mémorisation lui permit de se calmer et de rester souriante. La cliente passa alors un doigt le long d'un met, mais Shäan ne le prit pas en note. Elle avait eu un jour affaire avec un jeune garçon qui ne savait que peu lire, et il avait dû pointer du doigt certaines lignes afin de bien les lire. Ici, dans cette ville, le nombre de personne analphabète ne se comptait plus. Même si dans la tour, les adultes essayaient d'apprendre aux enfants certaines choses, d'autres n'avaient pas cette chance et parfois, même en essayant, certains enfants étaient réticents à cela.

Elle avait eu raison puisque la jeune femme choisit un café, le contraire exacte que ce qu'elle lisait la minute d'avant, laissant un suspense pesant dans ses mots, comme si elle allait rajouter quelque chose. La jeune métisse laissa un instant le temps à la jeune femme de se décider, mais celle-ci la pria simplement. Ce genre de comportement ambigüe avait le don d'énerver beaucoup de monde, surtout en fin de journée, ou en fin de semaine. Mais Shäan y était indifférente, elle savait très bien que s'énerver, c'était rentré dans le jeu de l'autre et perdre. Elle n'était pas une perdante, et elle n'en serait jamais une. Elle avait une fierté et n'était pas du genre à se rabaisser à ce genre de gaminerie. Elle se fichait bien de savoir si les autres l'appréciaient ou la détestaient. Être aimable était une chose, être naïve une autre.

"Bien, je vais vous apportez cela dans un instant, merci de bien vouloir patienter."

Elle se fichait d'ailleurs aussi que la demoiselle soit encore plus bizarre que son apparence. Même sa façon de parler, et de se désigner, était étrange. Elle n'avait rien contre, mais ce n'était pas étonnant ensuite que chacun la regarde autrement et la désigne du doigt.

Shäan passa devant ses collègues et les fit taire d'un haussement de sourcil et d'un sourire. Elle donna la commande à son patron, avant de s'occuper d'autre client. Puis, en passant encore une fois devant deux serveuses, qui discutaient de la cliente albinos en la fixant, elle posa un doigt sur leurs deux bouches avant de prendre gentiment le visage d'une des deux filles et de le tourner avec force vers une table où un client patientait. Ensuite, elle fixa un instant l'autre fille qui battit en retraite.

Shäan avait beau être apprécié dans l'établissement et vu comme une jeune fille aimable et souriante, personne ne l'avait jamais vu en colère et le seul fait qu'elle demande quelque chose, même avec un sourire, mettait les autres dans l'embarras. On la voyait généralement très peu toucher les autres où les intimider à faire quelque chose. Distante et prudente.

La serveuse attrapa le café et se glissa jusqu'à la table de sa cliente, avant de s'incliner doucement et de reprendre la parole.

"Voici votre café. Désolée de l'attente. Si vous avez besoins de quelque chose, n'hésitez pas."

Et elle tourna les talons après quelques secondes, s'approchant d'un client, s'affairant comme elle en avait l'habitude. Ce n'était pas une albinos parlant bizarrement qui allai l'arrêter. Il en fallait bien plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Que puis-je faire pour vous ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que puis-je faire pour vous ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| Tokyo 109 | :: | La ville | :: Harajuku (Centre) :: Les Bars et les Restos-