AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzuka Harada

Gogo dance Show !
avatar

Messages : 67
Age : 27
Humeur : Chaleureuse...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Jeu 25 Fév - 6:15

"La danse, c'est du pelotage: tout ce qu'on fait avec les pieds est parfaitement secondaire. Tout le monde s'en fout."
Mélodie en Sous-Sol (1963) d'Henri Verneuil


C'est à cette petite phrase que Suzu pensait toujours avant de monter sur scène, enfin avant de monter sur cette scène en particulier. Rien à voir avec celle de "l'Ephémère" où elle dansait en groupie bien gentillement derrière le groupe, ou avec les cages du "Sharwin", où c'est recouverte de peinture bleue qu'elle faisait virevolter son corps. Rien de bien méchant dans ces derniers cas. Mais là c'était different, cette maison n'était pas comme celle des autres, et il était vrai que si elle se decidait à accepter de travailler là tout les soirs, elle n'aurait plus à se plaindre du manque d'argent. Mais malgré son ouverture d'esprit, ce véritable show à la "Crazy Horse" restait quelque chose de véritablement éprouvant. Et ce soir plus particulierement car bien qu'elle sera payée le triple ce ne sera pas pour moins que "la totale"... Le trac vrillait son estomac, et tout doucement elle s'était mise à respirer à grande bouffée bientôt ce serait son tour.

Elle avait traversé la scène et s'était placée sur le repère, dans son costume tout à fait non-réglementaire de gendarmette elle ne ressentait qu'un confort relatif. Rien à voir avec son véritable uniforme, et puis ses rangers étaient bien plus confortables que cette paire d' escarpins. Elle était perchée sur douze centimètres de talons noirs et de strass psychédéliques. Qu'est ce que ça aurait donné sur une véritable intervention? Rien de moins qu'une catastrophe. La musique commençait, elle mit ses mains sur ses hanches et prit un air sévère et sexy ( du moins celui que les mâles trouvaient sexy ). La lumière se fit sur son public. Leur regards fielleux, posés sur elle la mirent mal à l'aise. *la danse, rien que la danse!!*. Qu'est ce qu'il disait déja l'autre: "La danse, c'est du pelotage..." eh bien il n'avait pas tort car elle sentait bien toutes ces mains invisibles qui semblaient parcourir son anatomie et sûrement pas les parties les moins sensibles. *Si je foutais le camp...* Non, elle ne pouvait pas, elle avait besoin de ce fric...

Elle commençat à onduler au rythme d'une techno, jouant avec une fausse paire de menottes, elle aurait aimé en avoir d'autres pour pouvoir attacher tous ces individus aux regards lubriques. Elle joua avec son képi et d'un mouvement fluide s'en débarrassa avant de s'aprocher de la barre et de commençait à s'y frotter. Les commentaires fusaient dèja. "Allez ma belle, c'est tout ce que tu as..."; "Allez tu te déssappes où il faut que je vienne le faire moi même..."; " Allez ma belle viens m'arrêter...". Elle s'en fichait tous ses commentaires faisaient partis du show. Ce qu'il la gênait le plus c'est ce type au premier rang qui avait glissé sa main sous son jean. Elle reussit à faire abstraction de ce spectacle affligeant. Elle avait de moins en moins de respect pour la gente masculine. Au fil de sa danse de plus en plus de types avaient cette manie, maintenant c'était sûr elle serait payée ce soir. Elle se débarrassa de chacun de ses vêtements avec une sensualité calculée peu à peu il n'y avait plus que sa mouvance. La pression avait disparue un temps . Mais quand arriva le moment fatidique . Les lumières tamisées se mirent en place, elle ne portait plus que son string plein de strass noirs et on lui lança un micro.

"Vous voulez voir le reste messieurs?" Une rumeur puissante s'éleva de la foule. "Alors il faut donner plus que ça!". Les pourboirs filèrent,oui elle serait payée ce soir. Tout doucement elle fit glisser quelque peu son dernier vêtement. "C'est tout..." La générosité des onanistes semblait maintenant avoir atteint leur comble. Et l'estrade se remplit de beaucoup de grosses coupures. Elle enleva le bout de tissu avec lenteur et érotisme, puis d'un geste rapide le lança à la meute de fauves. Pendant qu'ils se battaient pour la chose, elle s'éclipsa . "Ne traine pas sur scène..." lui avait un jour dit une collègue, elle n'avait jamais voulu éprouver ce précepte.

Devant son casier elle recontait l'argent de cette soirée. Elle balança la perruque sur le pupitre, et enfila sa tenue de gogo danseuse, trés sexy certes mais au moins ce n'était plus du cosplay. Ce soir elle avait opté pour une mini jupe en jean, des bas bicolores rouges et noirs;des mitaines assorties; et son petit haut décolté rouge avec des bambous dessus. Ce soir , avec ce petit pactole, et toute la pression redescendue, il était aussi hors de question de rentrer seule que de ramener une de ses collègues chez elle. Elle sortit donc par l'arrière, pour entrer par la porte des clients et quête d'une idée. Une serveuse, ce n'était pas vraiment une de ses collégues non? *Eh bien voyons ce qu'il y a d'interressant aujourd'hui...*

Une petite serveuse à l'air crasseux s'approcha d'elle, à la table du fond. Avec son petit calepin et son regard distant elle semblait vraiment mignonne. * pourquoi pas ...*
Elle s'apprêtait à prendre sa commande avec la petite japonaise quand un bruit de verre brisé vint à l'interrompre. Elle regarda dans la direction du bruit, et plongea sans même l'avoir fait exprés dans un décolleté tout à fait plaisant. La petite "suicide-girl", avec ses reflets rouges dans les cheveux, ses formes bien plus généreuses que la japonaise lambda aborait un regard vert et brumeux et ses petites mains fines mais crasseuses tremblaient.*Une junkie...* Oui certes mais... *Elle est vraiment bien fichue la junkie...*. Leurs yeux se croisèrent, et l'autre affichait une expression mi-figue mi-raisin, peut être parce qu'elle la fixait avec ce même scanner vicieux que celui d'un mâle en rut. Elle se reprit. " Un bloody-mary, et si c'est cette petite maladroite qui me l'apporte je vous fait un vrai pourboire...". La japonaise acquiesça et elle lui glissa une grosse coupure dans la main. L'autre devait être dans une impasse. Si la petite Junkie ramenait un pourboire énorme, elle conserverait son travail et... *Peut-être viendra elle boire un verre chez moi afin de ... faire mieux connaissance...".

La première serveuse alla murmurer quelque chose à la maladroite, cette dernière se dirigea vers le bar qui se trouvait à une position à ce point stratégique que Suzu eu tout le loisir de contempler son sublime fessier qui se balançait à un rythme qui lui était propre. Magnifique soirée en perspective...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashyapa Sari

Pretty Lonely Junkie...
Pretty Lonely Junkie...
avatar

Messages : 153
Age : 28
Job/Gagne-Pain : Serveuse
Humeur : droguée...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Mer 10 Mar - 0:17

Le verre se brisa. Sari travaillait ce soir, et comme toujours si elle était en manque, elle devenait une véritable jocrisse.

« Et merde !.. » grinça t-elle, « si ça continue on va me virer ! »

Elle écouta attentivement ; la patronne ne l’avait pas encore surprise. Elle avait tout juste le temps de réparer les dégâts ; mais c’était sans compter les innombrables paires d’yeux qui la dévisageaient.

« Les clients, c’est vraiment la merde ! » pensa t-elle.

Elle se retourna , et sentit un phare braqué sur elle ; une cliente la regardait avec une insistance lubrique : un carnassier qui savourait le moment où il allait fondre sur sa proie. Sari déglutit, un peu mal à l’aise, cette fille lui filait les jetons…mais la fascinait. Cependant une Sari en manque pouvait s’émerveiller de tout et rien ; même d’un caillou figurez vous !

Elle se dirigeait vers le bar, quand une de ses collègues la héla.

« Sari ! t’as une super sex- bombe qui veut un bloody mary ».

« T’as qu’a lui amener ! suis occupée » rétorqua Sari.

Sa consœur se glissa doucement vers elle, et Sari sentit le contact soyeux du papier entre ses mains. Une liasse de billets …on avait payé pour voir sa tête de déterrée ? « Mais elle te veut toi ,chérie, pour le prix qu’elle paye la patronne à ordonné que tu devais lui satisfaire ses moindres désirs. »

Sari se dégagea violement pour fixer sa collègue avec tout le mépris dont elle était capable : elles n’avaient tout de même pas fait de porcinocompaléonage ! « chérie » non mais !

Sari soupira ; la « goule » avait payé et elle ne pouvait prendre le risque de perdre son travail. Sa cacochymie habituelle faisait fuir les clients. Mais que devait –elle faire exactement ? Elle n’avait ni la sensualité , ni les techniques nécessaires pour charmer les gens…et celle là…elle avait d'autres chats à fouetter tout de même!

Préparant en vitesse le cocktail en question, Sari tentait de se concentrer ; sa jupe courte, trop courte…, ses champignons, Kazuki , son argent, de l’héroïne laissée dans un coin, Kazuki ?,du jus de tomate…pourquoi diable sa cliente se léchait-elle les lèvres ? …qui plus est dans sa direction ?

« C’est quoi c’te nana ?! à l’aide ! » S’égosillait son cerveau.

Sari apporta donc la mixture à la dite cliente ; elle tremblait comme une feuille. Alors qu’elle s’approchait de la table pour poser le verre, elle trébucha ; en quelques secondes l’alcool s’était déversé dans le corsage arachnéen. Les cheveux de Sari se raidirent sur sa nuque, elle allait vomir.

« Je ..J’suis désolée, j’vais nettoyer… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuka Harada

Gogo dance Show !
avatar

Messages : 67
Age : 27
Humeur : Chaleureuse...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Mer 10 Mar - 6:36

Quand la petite silhouette se dirigea enfin vers elle, pas mal d'expression contradictoire s'étaient succédés sur son visage. Il s'était enfin figé sur cette expression mi figue mi raisin tout à fait mignone qu'elle avait déja arboré plus tôt. Suzuka n'avait pas perdu une minute des faits et gestes de la petite serveuse et la dextérité avec laquelle, la petite junkie avait réalisé sa boisson, l'avait laissée perplexe. Maintenant elle était toute proche et ses yeux semblaient perdus dans une reflexion profonde. En ralentie elle la vit trébucher. *trops tard pour la secourir* Et le contenus de son verre fini dans le corsage de Suzu. Immediatement la souri se mit à se répandre en excuse inutile. La danseuse elle, éclatait de rire. D'un rire plein de joie. Non, décidement elle avait trouver le bon numéro. Elle attrapa une serviette sur la table et sépongea d'un air distrait. Elle sentit immediatement les regards pervers d'un certains nombre de ses compères clients, mais ce qu'elle apréçia le plus fut celui de sa serveuse. Du genre quelque peut troubler.



"Je t'en demanderais bien un autre, mais je ne suis pas sûr que tu y survivrais...".
Elle repartit d'un rire franc. Vraiment tout cela avait une dimension burlesque de plus haut point. Et le demi-juron que la petite avait laisser échapper, n'avait rien fait pour arranger l'hilarité de notre détective. Apercevant les deux prunelles farouche de la propriètaire, Suzu balança au dessus de sa tête une liasse de billet. Et d'un geste quelque peu ostentatoire le laissa tomber dans le plateau reservé au pourboire au centre de la table. Moins d'une seconde plus tard une autre serveuse vient chercher l'argent, laissant au passage une remarque désobligeante à "Sari". *Tu as un bien jolie nom, Petite Souri.* L'autre se dandiner d'un pied sur l'autre, en se demander quand elle pourrait enfin s'enfuir. Mais elle n'en aurais pas l'occasion, ce n'est pas que suzu soit particulierement sadique, mais c'est juste qu'elle était interressante la Maladroite et qu'elle ne ressembler en rien aux autres dans le bar. Du coin de l'oeil, L'ex flic vu que les danses avaient repris. Faisant un signe à la camée, elle écarta une chaise.



" Je pense avoir suffisament payer la mégère pour que l'on puisse discuter une peu toi et moi... non?"
L'autre répondit par un bruit de gorge quelque peu étrange, ou alors était ce un "non". Alors suzu lui lançea un regard un peu dûr, son regard de flic, de "méchant flic", et elle finit par s'asseoir et crachant une phrase à voix trops basse pour que Suzu la comprenne entierement, un truc qui disait qu'elle ne pratiquer pas le plus vieux métier du monde et que de se fait elle n'atait pas à vendre.



" Bah une petite discution sa coute rien non?...". L'autre resta assise sans bouger pendant que Suzu tentait de détendre l'atmosphère en parlant de banalitées sans le moindre intérêts. Regardant d'un oeil vide les danseuses onduler et évitant de croisé le regard de la cliente, Sari semblait s'ennuyer ferme. Suzu soufla, sa propre main commençé à tremblaient. *Non je suis pas accros, je peut m'en passer* Mais sa traitresse quenote se déplaça d'elle même avant de se saisir de l'étui de cigarette mentol qu'elle détenait. "Devils'kiss". Le paquet noir cerclé de sa bande verte habituel. Tapa sur le fond afin de tasser puis enleva le film protecteur. Etrange que cela se fasse encore des filme plastiques à croire que l'on s'attache encore à ce genre de détail à notre époque. Tout doucement elle extrait le fruit de ses désir de son paquet cadeau. Elle sentit le contact du filtre noir sur ses lèvres, le bruit familier du craquement de son briquet, l'odeur mélée de cannel mentholée et enfin le goût amer du tabac dans sa bouche. * Non je suis pas accros... J'arrète quand je veux.* D'un geste aimable, elle tendit ses clopes à Sari qui soudain semblait avoir refait surface. Elle en saisie une et l'alluma avec une habitude flagrante. D'une façon trés délicate et féminine, elle n'aurait jamais penser que se petit bout de femme puissent l'être. L'atmosphère se détendit d'un coup. *Qu'est ce qu'il disait molière déja sur le tabac, je sait plus...*



"Sinon moi c'est Suzu, mais tu peux m'appeler Suzu si tu veux. A part renverser des verres qu'est ce que tu fais de ta vie Sari?"

Regard noir de la patronne, autre jeu d'échange de billet dans le pannier à pourboire. Sari regardait devant elle avec une moue perplexe; *Répondra-elle à la question?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashyapa Sari

Pretty Lonely Junkie...
Pretty Lonely Junkie...
avatar

Messages : 153
Age : 28
Job/Gagne-Pain : Serveuse
Humeur : droguée...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Ven 12 Mar - 8:31

La jeune femme avait ordonné à Sari de s’installer auprès d’elle, ce qu’elle fit non sans émettre quelques soupçons.

« c’était quoi ces yeux ?! »

Elle lui avait pourtant bien dit, en détachant chaque syllabe, qu’elle n’était pas dictériade…Elle n’avait perçu aucune réaction de son interlocutrice.

Cette nana se marrait de tout le monde ouvertement, et déposait au compte des patrons ,des liasses de billets sorties de… « sa petite culotte ?! » Sari commençait de plus en plus à avoir la trouille ; même les invectives de ses comparses ne lui faisaient aucun effet avec ce qu’elle avait sous les yeux. En parlant d’effet, notre Sari devenait de plus en plus nerveuse : son service se terminait bientôt et elle n’attendait que le signal pour aller se rouler un petit joint.

Les images et les sons lui arrivaient rapides, insensées : le bubulement des boissons, la nana qui lui parlait, les hommes affamés de sexe caressaient les serveuses aux chairs livides, d’autres s’humectaient le tube ingestif avant de gober des bouches à qui mieux mieux… Un paquet de cigarettes arriva sous son nez :

« un miracle » hurla t-elle à elle-même.

La fille lui avait offert une cigarette mentholée qu’elle accepta ; dans l’état légumier avancé dans lequel elle se trouvait, il aurait été pure vésanie de refuser. Elle s’appelait Suzu, et connaissait son prénom, apparemment.

«je suis serveuse…et je suis seule… » déclara Sari.

Pas plus. En espérant que « Suzu » n’eut pas plus d’un de quotient intellectuel ; ce qui paraissait peine perdue en voyant son expression joviale ; il ne fallait pas non plus être un génie pour voir que notre Sari possédait un fabuleux débit de conversation.

« Si au moins Kaz pouvait revenir ce soir, même en songe… » Pensa t-elle.

Sari se détendait enfin avec sa cliente lorsqu’un petit « clic » intérieur la fit sursauter… «Merde mon… » …Soutien-gorge , quant à lui avait décidé de s’éclipser de la scène. N’envisageant aucune solution pour le remettre sur le droit chemin, le plus discrètement possible bien sûr, elle se leva brusquement. Elle posa son regard sur Suzu qui la regardait avec un sourire crocodilien : Cette dernière, se levant à son tour, lui enlaça doucement la taille et la dirigea vers la sortie.

« mais ! mais ? c’est quoi ce bordel ? elle croit quoi là ?!... »

Elle vit Suzu déposer une large compensation sur le bar à l’adresse des patrons ; Adressant un large rire à qui voulait le voir . Les salutations prétentieuses des hôtes lui indiquaient qu’elle garderait son travail…cette fois ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuka Harada

Gogo dance Show !
avatar

Messages : 67
Age : 27
Humeur : Chaleureuse...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Ven 12 Mar - 19:56

"Vu que tu es seul, cela ne te gène pas qu'on allonge un peu cette nuit, non?"

Question purement réthorique cela dit. Elles étaient déjà dehors et bien sûr Suzu malgrés les quelques miligrammes d'alcool qui devaient parcourir son sang gardait une certaine agilité. Elle reussi à lui voler son soutien-gorge et à le fourrer dans l'une de ses poches. La petite souri lui lança un regard quelque peu médusé. Elle était bien lucide tout à coup. Peu à peu Suzu les avaient orienté vers chez elle. Petit loft agréable où elle aimait bien se détendre. Elle sortie ses clés , au nombre de cinq, elle faisait certes quelque peu paranoïaque, mais plus rien n'était sûr de nos jours...
L'autre la regarda pas trés rassuré sur le perrons et hésita avant d'entrée, la main tendu de Suzu et peut être les fragrances d'encens qui s'échappaient de l'appart la fire se décidée. Suzu se dirigea vers un buffet fermé à clé , aprés avoir verrouillé correctement la porte dérrière une Sari intimidée. Elle y rangea discrètrement son arme et en sorti un petit sachet plastifié qu'elle avait saisi sur un gamin il y a deux de cela. Elle en mit suffisament sur sa main pour que son amie ne ressente plus le manque. Et la tendit à la junkie qui sans demandait son reste se jeta sur sa main et snifa jusqu'a qu'il n'en reste plus rien. *La drogue c'est vraiment de la merde!* Demain elle se débarasserait du reste en la balençant dans les égouts, elle ne savait même pas pourquoi elle ne l'avait pas déja fait. Cependant ce soir elle voulait passé une bonne soirée et il était hors de question que le manque vienne la gachée.
Arrivée dans la salle principale, Suzu enleva ses chaussures et apprécia en un instant le confort de son interieur. Appuyant sur l'interupteur centralisé toutes les lumières s'allumumèrent d'un coup. * Je ne regrette décidement pas ces panneaux photovoltaïques...*. Elle ouvrit un placard et rengea sa paire de chaussure dans sa collection bien importante. Une petite centaine d'escarpins glaner ça et là... Se retourna pour voir Sari mal à l'aise sur l'un de ses fauteuils de toile écru. Son petit salon et sa table basse en vieu chêne était tout simple, cependant il y relevait un confort trés grand comparé à la froideur du dehors. La serveuse semblait apréciée cet état de fait.
"Et encore ce n'est rien... J'ai reussi à dégoter des draps en soie rouge..."
Cette petite phrase lui valut un regard apeuré et un petit couinement. Décidément elle était à croquer cette petite princesse. Pourquoi ? Ne serait elle tout de même pas rosiaire ? Quoi que... De tout façon, s'il le fallait, Suzu lui ferait son éducation...
La Stripteaseuse s'assit devant elle, avec souplesse les deux fauteuils étant vis à vis Sari ne pouvait rien ratée du spectacle. *Un petit show privé, pour la petite souri*

"Tu sait j'ai aussi l'eau chaude et si on allait se doucher?"
L'autre allez répondre quand elle se figea, entre interêt et envie de fuite, entre désir et peur bleue. Suzu avait remonté avec sensualité sa jupe un peu plus haut. D'un mouvement d'une lenteur calculé elle descendait l'un de ses bas, se penchant suffisament pour laissait sa compagne le loisir de plonger dans son décolté.Avec un petit air frivole elle fit voltiger le bas derrière elle et entreprit d'enlever l'autre avec la même facétie. Lentement elle fit voyager ses mains sur son corp, Sari était dors et déja hypnotisée. Elle enleva sa mitaine droite en la faisant glisser de sa main gauche, puis coinça sa mitaine gauche entre ses dents tira avec souplesse et laissa retomber le vêtement sur le sol. Elle se leva alors, doucement laissant le temps à son amie d'apprécier sa détente, puis d'un mouvement fluide fit glisser sa jupe de jeans en un "oups" comme si elle ne l'avait pas fait exprés. Encore un temps, le temps de mater son string à dentelle noir. Puis se retouna pour enlever son haut rouge avec cette même sensualitée qui caractérisé cette petite introduction.
"Tu peux m'aider" avait elle lancé d'un air innocent avant de s'asseoir devant Sari l'obligeant à se reculer dans le fauteuil. Et lui tendant son dos, Sari fini par décrocher le sous-tifs. "Merci" lui dit Suzu en se retournant, elle lui fit un bisou sur le front, profitant de l'occasion pour lui mettre sa poirtine sous le nez. Elle se recula alors et fit descendre son dernier vêtement puis le lança à sari qui ayant des reflexes hors normes vu son état, réussi à attraper. L'autre la regardé d'un air extatique, elle sentit se regard même quand elle se dirigea vers sa petite salle de bain. Devant la porte elle se retourna.
"Dit tu viens? Tu veux que je te donne un coup de main pour de déshabiller?" La question bien que posée sur le ton de l'innocence la plus pûr, n'avait en fait en rien cette qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashyapa Sari

Pretty Lonely Junkie...
Pretty Lonely Junkie...
avatar

Messages : 153
Age : 28
Job/Gagne-Pain : Serveuse
Humeur : droguée...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♀
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Mar 30 Mar - 9:09

"Dit tu viens? Tu veux que je te donne un coup de main pour te déshabiller?" La question bien que posée sur le ton de l'innocence la plus pure, n'avait en fait en rien cette qualité.









Sari était effarée. Cette fille l’avait presque kidnappée au Bar et ce, avec l’accord de ses patrons, l’avait emmenée chez elle ; tout cela en réussissant à lui extirper ,au passage ,son soutien-gorge.

Et maintenant, elle souhaitait profiter ! C’en était trop : elle allait tomber dans les pommes …ou succomber à sa belluaire.





« Elle est pas si mauvaise ct’e « Suzumachin », elle m’a donné de quoi me plastrer ! » pensa t-elle.





D’un mouvement rapide , elle attrapa le bout de tissu qui protégeait la génésie de Suzu. Malgré l’atermoiement qui remplissait ses yeux smaragdins , Sari ne voulait pas laisser transparaitre sa peur. Elle avait regardé Suzu jusqu’au bout de ses déhanchements sybarites ; maintenant elle se sentait la suivre, aller jusqu’au bout, vraiment…



Elle ne s’était jamais connue partisane de Sappho, mais une nouvelle expérience est toujours bonne à prendre.

Ses sens en éveil après cette mise en bouche, le toucher prit le dessus ; Sari abandonna ses mains aux appas de l’hôte.







L’encre de la nuit dégoulinait lentement sur la ville ; les montagnes d’Honshu apparaissaient comme une aquarelle languissante aux premières lueurs de l’aube. Ses flancs d’une douceur incommensurable s’étalaient sur l’île : les jeux clairs obscurs de la lumière mettaient en valeur leur taille à la fois imposante et maternelle. Les courbes du relief se découpaient délicatement sous la végétation ; une vaste contrée boisée s’étendait tranquillement au septentrion puis la terre se mettait à nu, mouillée de rosée, révélant son giron chryséléphantin aux habitants de l’Empyrée. L’anhélation du vent agitait la mousse gracieuse des eaux salées, qui , s’engouffrant dans une grotte, brisaient la quérimonie des premiers chants d’oiseaux. A ce point de « non-retour », ciel et terre jouissaient entre excitation et soupirs.

Le Soleil se levait enfin sur Tokyo.







Sari ouvrit les yeux ; aveuglée par les rayons du matin, elle enfouit sa tête dans la soie rouge de l’oreiller. Elle ne savait pas où elle se trouvait, ni quelle heure il était : peu lui importait.

Il y eut un soir et il y eut un matin ; ce fut le premier Jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuka Harada

Gogo dance Show !
avatar

Messages : 67
Age : 27
Humeur : Chaleureuse...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Mar 30 Mar - 19:35

[Textuellement quoi?]

Toujours cet même hymne à la confusion. Toujours se même souffle à aspirer à une altesse charmante. Toujours cette même excitation avant de faire le mieux que l'on peut, toujours le trac, celui de tout ratée ou au contraire de trop bien réussir... Alors finalement on se laisse aller et on vogue, folâtre comme la brume s'élevant de l'encensoir, au rythme étrange d'un djembé africain, qui résonne suave au creux de son être.

Elle regardait sa compagne, belle dans sa tenue de sauvageonne, elle vit en une fraction de seconde, l'une de ses jambes se déplacer, puis l'autre, puis toute sa personne se mit en branle et sans que le temps n'y puisse rien, senti la douce chaleur d'une peau pâle sur son propre épiderme. Sur sa face s'épanouit une fleur de bon prix et d'une grande rareté, un sourire qui portait une joie d'une simplicité grotesque.

Lentement le lieu changea, elle n'était plus dans ce petit loft tranquille de Tokyo, non elle était Alice, s'étendait devant elle les portes du "wonderful land". Elle en cherchait par lubie l'entrée, jouant de-ci, de-là, voyageant en ses contrées hospitalières, gravissant des monts ravissants, mais tout cela étant encore trop flou, il est vrai que ce monde n'était pas encore assez fabuleux, affublé de ses moeurs, Alice dut lutter avec ferveur pour les retirer. Pour qu'enfin à sa portée, se love l'entité dénudée. Quelque part proche de deux puits d'émeraudes, une cerise à cueillir, que Suzu n'hésita pas à goûter, une fois, non... plusieurs fois cherchant avec langueur à en trouver toute les fragrances, jusqu'à en être lasse. Dans un soupir curieux elle déplaça son monde...

Les voilà, sur une île de pourpre, au sol fait de ce textile doucereux qu'est la soie. Une île perdue aux milieux de rien, du moins cette île ne se souciait guère du reste... Elle reprit son exploration, au hasard d'un chemin, elle rencontra deux sentinelles imposantes et ne pu s'empêcher d'aller les saluer. Bizarre le goût que certaines choses peuvent avoir... Encore un moment grisant quand ce monde lui-même tente de vous aspirer, vous vous laissait alors attraper par ses facétieuses manies, laissant traverser sur vous les courants contraires et violents de ses rafales, fermant les yeux pour ne pas comprendre, ou du moins ne pas mettre de signification sur la sensation. Et refusant férocement de se laisser emporter pour reprendre tant bien que mal son périple là où on l'avait laissé...

Tout en cela la qualité d'une musique entrainante, car au djembé, c'est ajouté une cantatrice de grand talent, même si elle se contente de modeste paroles, il serait outrage de l'accuser d'être vide de sens. Alors tentant au possible de lui donner la réplique, commence un canon étrange aux sonorités que toute être semble connaître depuis sa genèse...

Au détour d'une pâle vallée une petite oasis solitaire attend qu'on vienne la visiter. Goûtant son eau providentielle, son amertume explique certainement cette solitude, quoi que l'on en dise pourtant, il est toujours agréable d'y plonger...

Sur le dos de Suzu une quenotte assurée s'est posée, lui faisant perdre lentement son peu de lucidité, pour le reste tout n'est qu'obscurité, ce qu'il en advient de la voyageuse, elle ne sait, car en tombant dans le terrier du lapin, Alice ne chercher que le tropisme et s'y abandonnant enfin, tout ce qui reste, c'est une étrange musique et des choeurs trop abstrés...

Une ou deux heures plus tard...

Suzu n'avait pas dormi et regardant la petite sourie plongée dans ce sommeil, un peu de jalousie viens l'ennuyer, cependant Suzu était trop crevée pour dormir alors prenant appuit contre l'encadrement de l'entrée de sa chambre elle fumait une clope toute en contemplant la petite serveuse, au milieu de ses rêves, bientôt un mouvement sous la couverture et dans un rayon de soleil matinale la petite chose s'éveilla, elle n'eut pas le temps d'esquisser une parole cohérente car poussait d'une pulsion soudaine Suzuka s'était emparée de ses lippes...

[Voilà corrigé pour cette réponse je crois...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuka Harada

Gogo dance Show !
avatar

Messages : 67
Age : 27
Humeur : Chaleureuse...



Who am I ?
Âge: 20
Sexe: ♂
Quotes, RPs and links:


MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   Ven 27 Aoû - 17:10


RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[xXx] Un samedi soir sur la terre... [xXx] [Pv Sari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| Tokyo 109 | :: | La ville | :: Harajuku (Centre)-